>
<

Restez à l'affût de nos actualités!

Votre demande a bien été envoyée.
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Charlotte Gosselin et Camille Lescarbeau : Lentement le temps

LENTEMENT LE TEMPS

L’exposition rassemble deux jeunes artistes dont les pratiques sont fort différentes, mais qui trouvent un écho l’une dans l’autre. Charlotte Gosselin explore le dessin en s’inspirant des régions isolées du Québec et de son hiver aride, tandis que Camille Lescarbeau travaille la fibre pour créer des oeuvres fragiles de papier. Chez la première, le trait et le hachurage sont des techniques privilégiées, chez l’autre, le papier rétrograde à son état de fibre pour renaître en nouvelle oeuvre. Dans les deux cas, la poésie et le passage du temps sont au coeur des oeuvres.

LA GLACE PART EN MORCEAUX : CHARLOTTE GOSSELIN

À travers ses dessins, Charlotte Gosselin déconstruit et reconstruit les images observées dans ses déplacements et ses isolements sur le territoire québécois pour dévoiler leur potentiel sensible. Avec des dessins réalisés aux crayons techniques et à mine graphite, elle explore la possibilité de se perdre visuellement dans le mouvement, la texture et le détail. En pratiquant la spontanéité, l’égarement des traits et le hachurage, Gosselin cherche un contraste et un équilibre entre les lignes et les interstices. Elle intègre également quelques codes de la bande dessinée, cases et textes manuscrits ajoutent temporalité et subjectivité à ses dessins. Le texte est parfois effacé ou rayé, et c’est à travers cette impulsivité qu’une esthétique autour de la trace se développe. La pratique artistique de Charlotte Gosselin s’inscrit dans un geste de création performatif qui se veut lent, méditatif et intuitif, le tout en lien direct avec l’appel à la contemplation exploré dans la ligne directrice de son travail.

Dans son travail, Charlotte Gosselin mélange le dessin, la bande dessinée, l’illustration et la poésie. Dans les dernières années, elle a habité en Gaspésie, au Saguenay et sur l’île d’Anticosti, développant l’esthétique sensible et fragile de son expression graphique.  Sa démarche navigue entre contemplation des grands espaces et poésie de l’intimité. L’artiste a participé à différentes expositions collectives et résidences au Québec et travaille présentement sur une série de dessins et sur un roman graphique.

charlottegosselin.com

ENTRE-DEUX : CAMILLE LESCARBEAU

Dans cette exposition, Camille Lescarbeau poursuit ses recherches sur le papier fait à la main. Ces feuilles de fibres récupérées sont vierges et ne remplissent pas leur fonction première de support. Dans ce cas-ci, l’oeuvre est le papier lui-même et la couleur provient des fibres originales. Pour produire la série Entre-deux, Lescarbeau a coupé et battu des fibres de coton, de lin et de tencel. Destinées à être jetées, elle les a plutôt transformées en pâte à papier, pour ensuite les unir dans de grandes feuilles. Dans ce protocole, elle laisse une grande part de contrôle aux matériaux – le résultat ne se découvrant qu’après plusieurs jours de pressage et de séchage. Les oeuvres possèdent également un aspect intrinsèquement éphémères, puisque créées à partir de fibres végétales, elles pourraient se décomposer si elles ne sont pas protégées. L’artiste y voit ainsi une nature qui est figée entre deux états.

Originaire de l’Outaouais, Camille Lescarbeau est une artiste multidisciplinaire basée à Montréal. Influencée par son parcours en danse et en histoire de l’art, elle oriente sa pratique visuelle autour des processus laborieux et physiques. Elle est guidée par sa curiosité pour la matière et par une passion pour les processus de création, lents et méditatifs. Son travail oscille entre le dessin, la peinture, la broderie, l’installation, le papier, la photographie et la poésie.

camillelescarbeau.hotglue.me

Cliquez sur l'image pour voir d'autres oeuvres de l'artiste

13 février au 10 avril 2020

Vernissage le 13 février 2020

Ouvert au public du mardi au vendredi de 10h à 17h

Design par Laurent Pinabel / Programmation par Physalis Design