>
<

Restez à l'affût de nos actualités!

Votre demande a bien été envoyée.
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Méandres épidermiques et autres dérives

Frédéric Péloquin

L’exposition Méandres épidermiques et autres dérives propose un travail où la matière non noble n’est plus la chose à voir, mais bien la chose par laquelle on voit, celle qui soutient, celle qui porte. Au fil de ses années d’exploration, Frédéric Péloquin a créé sa propre matière structurelle à base de latex recyclé ce qui apporte un fini unique à ses œuvres. Ce procédé s’approche du moulage et permet de prendre l’empreinte du sol, quel qu’il soit. Les fonds de pots de peinture séchée ont laissé la place à une peau, une écorce de sol à contempler. Un épiderme de latex, gercé, craquelé, vieux comme la terre d’où il vient, un paysage tiré du sol, une strate de vie. Les œuvres présentées dans l’exposition relatent un processus artistique s’échelonnant de 2009 à aujourd’hui.

FRÉDÉRIC PÉLOQUIN
Né à Windsor, Frédéric Péloquin consacre la quasi-totalité de son cursus scolaire et des années qui suivirent à s’interroger sur des questions relatives au recyclage et à la recherche de nouvelles approches et techniques pour assurer la revalorisation du rebut dans la peinture et dans l’art. L’artiste partage également sa vie en tant que médiateur culturel et intellectuel, ce qui l’a mené à la rencontre de personnes vivant des réalités aussi multiples que particulières. Cette expérience vécue depuis près de 10 ans a permis à Péloquin de devenir plus sensible aux besoins et aux limites interpersonnelles et ainsi de trouver des techniques particulières pour créer des œuvres collectives.

Cliquez sur l'image pour voir d'autres oeuvres de l'artiste

21 juin au 24 août 2018

Design par Laurent Pinabel / Programmation par Physalis Design